Point info CGT Boulanger Septembre 2020

Point info CGT Boulanger Septembre 2020

Postée le 03/09/2020
28 vues

NOUVELLE PP BOULANGER
(Prime de progrès Boulanger)

BULLETIN D’INFORMATION :

Le contrat de Prime de progrès doit être renouvelé par voie d’accord entre la Direction et la majorité des membres titulaires du CSE Central tous les 3 ans.

Le nouvel accord, contenant les nouvelles dispositions et nouveaux modes de calcul, a donc été soumis à négociation entre les membres de la commission centrale de Prime de Progrès dés Janvier 2020, pour aboutir à une validation par vote électronique lors du CSE Central du 26 Juin 2020.

Cet accord a été adopté par une courte majorité, tellement il posait des incertitudes et incompréhensions.


Les membres CGT du CSE Central ont voté CONTRE LE NOUVEL ACCORD, souhaitant une distribution de PP, pour TOUS, car les efforts sont réels partout, et une PP, qui relate réellement la redistribution des résultats obtenus.

Notamment, la CGT, dés le début de la négociation du nouvel accord, souhaitait l’instauration d’une prime ‘’plancher’’ minimale pour les établissements à 0 de PP, avec le calcul classique.

Rapidement, la Direction a accepté ce principe de prime ‘’plancher’’, selon certaines conditions, et notamment, celle d’instaurer un plafonnement de la PP, lors de trimestres comparables ayant subis des évènements, tels qu’une pandémie, comme nous avons pu le connaître en 2020.

La CGT ne pouvait accepter qu’une distribution de PP ne soit pas le reflet des résultats obtenus. Si ceux-ci sont exceptionnels, comme depuis plus d’un trimestre, la PP, doit l’être également. Selon deux principes immuables :
- de la PP pour tout le monde, car tout le monde mouille la chemise, - Et une PP en fonction des résultats du site.

Malheureusement, et malgré le vote CONTRE de la CGT au CSE Central, cette instance a été mise en place suite aux élections de 2019, dans tous les établissements de l’ UES Boulanger. Les votants aux CSE Central sont répartis comme suit :
- 1 élu Sans étiquette
- 3 élus FO
- 6 élus CFDT
- 11 élus CFTC
- 4 élus CGT
Soit un total de 25 votants, sauf absents non remplacés, et une majorité pour valider un accord ou un vote quelconque qui se situe à 13 votants.
Conclusion, autant dire que le vote CONTRE, des 4 membres de la CGT n’a pas pesé lourd face au poids d’autres organisations syndicales, bien plus représentées !!!

C’est un enseignement que chaque salarié doit prendre en compte lorsque qu’il devra voter pour des élections professionnelles, à l’avenir, comme par exemple, les élections partielles dans une dizaine d’établissements en Octobre 2020.
Ne pas donner plus d’élus à la CGT, c’est prendre le risque que des accords d’entreprise impactent négativement toute l’entreprise, à commencer par son propre site.

La réalité ne se situe pas toujours dans les promesses de campagnes électorales, mais dans les accords d’entreprise ou les décisions validées par certains syndicats, souvent à l’origine de ces mêmes promesses….

Jean Luc RACINE,

Secrétaire Général du Syndicat